Défis de la génération Y en Tunisie: Absence du nid familial à l’ère du digital #2

Depuis l’apparition d’internet, les relations familiales se sont détériorées donnant place aux relations virtuelles.

Selon certains experts comme Laura Schlessinger: “le networking et les nouvelles technologies ont un effet négatif sur la structure familiale. Elle pense, en effet, que les réseaux sociaux ont remplacé les relations intimes qui avait lieu au sein des familles. Si ce type de site n’est pas mal en soi à ses yeux, il risque de remplacer les vraies interactions familiales. D’autres chercheurs pensent que ces nouvelles technologies entravent les capacités de nos enfants à développer des qualités sociales et à nourrir leurs relations interpersonnelles. Les activités familiales sont remplacées par des heures de surf sur internet et, par conséquent, les familles ne profitent plus autant de ce lien spécial qui les uni. ”

De plus, Internet, permet aux adolescents de s’échapper du contrôle parental, de se sentir adulte, de se rebeller face aux valeurs qu’on leur a transmis et de gagner en autonomie « L’émancipation face aux valeurs parentales peut amener l’adolescent à rechercher des activités et à tisser des liens à l’abri de la surveillance parentale. L’utilisation d’Internet facilite grandement cela et, quand elle a lieu dans le cercle familial, elle est une « fenêtre ouverte » sur l’extérieur. La messagerie instantanée permet, par exemple, d’entretenir un lien étroit et continu avec les amis, mais également d’entrer en contact avec des inconnus et donc de tisser des liens qui échappent au contrôle des parents, avec les risques que cela comporte. L’adolescent peut donc utiliser ce média pour gagner plus d’autonomie. »

Une de mes professeures m’a un jour témoigné :

«  En 2009, quand Facebook a été accessible en Tunisie, j’y étais devenue accro.Je me rappelle passer des heures à chatter avec mes copines sur Facebook. Je m’amusais également à lire leurs publications. Un jour ma fille est venue me demander de l’aide pour ses devoirs et je lui ai répondu que maman était occupée à corriger les copies de ses étudiants… ce qui était faux. En fait j’étais trop occupée à bavarder avec mes copines de tout et de rien et c’est là que je me suis rendue compte à quel point Facebook m’éloignait des personnes les plus chères. »

Cet outil n’a pas eu uniquement de l’impact sur nos relations familiales, conjugales et amicales mais également sur nos résultats scolaires.

La question qui se pose réellement est: quand est-ce que nous allons lacher nos smartphones et profiter des personnes qui sont importants dans notre vie…. un jour viendra où nous regretteront d’avoir raté tous ses moments en compagnie des personnes les plus chères.

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils