Petit briefing sur nos comportements sociaux

Salut les filles,

Parce que j’en ai un peu marre de parler de mec et de beauté, je me suis dis qu’un peu de « n’importe quoi » ne nous fera pas de mal de temps à autre.

J’étais entrain de manger une pizza avec mes amis la semaine dernière et un truc m’avais un peu frappé 😛

Ce n’est pas que j’aime fourrer mon nez dans les affaires des autres ou observer le comportement des gens sauf que j’avais remarqué qu’une famille assise dans la table en face reflétait PARFAITEMENT la réalité de notre société et j’avais vraiment besoin d’une muse pour écrire cet article (haha).

La maman était là, scotcher à son téléphone entrain de facebooker ou texter (enfin je ne sais pas), la fille ado révoltée était mécontente d’être en famille et, elle aussi, était en plein effet snap :P, le petit garçon jouait à un jeu violent sur sa tablette et le papa… en fait, j’ai pas trop remarqué ce qu’il faisait mais le tableau était assez inspirant comme ça.

Cette famille m’a vraiment fait comprendre qu’on est mal barré 😛 Moi qui tiens aux relations familiales, à mes amis et aux contacts authentiques.. je me voyais vraiment menacée par une bulle technologique.

Je me suis encore plus rendue compte de la gravité de la chose trois jours plus tard, quand le jour de son anniversaire ma copine m’a appelé furieuse parce que je ne lui ai pas laissé de « statut facebook » alors qu’on comptait se voir le soir pour fêter ça… euh si on va se voir pour faire la fête, le statut Facebook, il fait quoi dans l’histoire?

Bah rien c’est juste que toute notre vie est devenue dépendante des réseaux sociaux et des jeux vidéos.

Je me souviens aussi d’un truc super choquant, qu’une amie (qui se reconnaitra) m’a sorti un jour alors que je lui demandais de se méfier de ce jeun homme qu’elle vient de connaitre sur Tinder… elle m’avait dit « mais quoi on a pas mal d’amis en commun ».

Euh vous vous rendez compte que la meuf évalue sa confiance envers un inconnu selon le nombre d’amis en commun qu’elle a avec…

Bon je critique mon entourage, mais si j’avais pris le temps d’observer mon comportement, je me serais rendue compte de la situation, moi qui à chaque fois que je me disputais  avec une personne je m’empressais de la supprimer de ma liste d’amis… comme si ça allait changer quelque chose.

Mais bon, maintenant que je suis à l’autre bout du monde loin de ma meilleure amie (Ameni je t’aime), je sais que sans les effets snapchat et les video calls de messenger j’aurais peté un cable… parce que ma vie ne vaut rien sans mes copines.

Bref, merci à cette famille qui mangeait une pizza en face de moi 🙂

 

No Comments

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller à la barre d’outils